fbpx
Conseil

Communication : 5 tendances à adopter en 2018

By 20 décembre 2017 juillet 25th, 2018 No Comments
Temps de lecture : 5 minutes

Social selling, content marketing, influenceurs, le streaming sur les réseaux sociaux et l’advocacy marketing ont explosé cette année. Et demain ? Nous avons consulté notre boule de cristal pour vous donner les tendances qui feront la communication de 2018.

Communication : 5 tendances à adopter en 2018

#1 L’émotion, média roi

S’il n’y avait qu’une seule chose à retenir de « L’Amour l’amour », la campagne d’Intermarché aux statistiques stratosphériques qui a conquis les spectateurs, les internautes et même les cafards, c’est celle-là : l’é-mo-tion. Complètement viral, totalement adorable, le clip a réussi l’exploit de captiver 15 millions de personnes et d’améliorer durablement l’image de la marque. Le distributeur n’en est pas à son coup d’essai : il mise sur l’émotion depuis 2014, et force est de constater que ça paye. Car si l’émotion se ressent, à l’heure des réseau sociaux, elle se partage aussi.

#2 L’authenticité : haro sur les faux-semblants ?

Il faut dire qu’on en a bouffé, des belles promesses. Swiffer, Apple et la SNCF nous ont fait rêver, mais la réalité nous a vite rattrapés : à la fin de la journée, ta lingette ne retient plus la poussière, ton train a quatre heures de retard et ton iPhone passe de 30 à 6 % de batterie en un clin d’œil.

Alors que les réseaux sociaux ont complètement redéfini le rapport entre marques et consommateurs, l’heure n’est plus à la tricherie : la marque gagnante, dans un contexte ultra concurrentiel, est celle qui dit vrai. Le vrai, pas la transparence. Le vrai, c’est l’authenticité, c’est prendre position verbalement, et se mettre en action. Ce n’est plus seulement se pavaner, mais agir. Si Twitter offre désormais 280 caractères pour exposer le mensonge des marques au grand jour, il ne suffit que d’un seul pour déclencher l’étincelle qui mènera peut-être au bad buzz. En 2017, les marques l’ont bien compris. En 2018, peut-être l’auront-elles acquis ?

#3 Les Chatbots contre-attaquent

On les avait annoncés comme étant le must-have de 2017. Pourtant, cette année, les chatbots n’ont pas vraiment brillé. Buzzword un peu futuriste, ils concentraient de sacrées attentes, mais le raz-de-marée annoncé n’a pas eu lieu. Pour mieux préparer le tsunami de demain ? A la fois décriés pour leur manque d’humanité (!) et leur manque d’efficacité, les chatbots ont frustré la tech qui voit bien plus loin qu’un assistant pour service-client. 2018 sera, pour eux, l’occasion de faire peau neuve : cette fois, on y est.

Déjà intégrés à Messenger, ils vous annoncent les infos le matin, vous permettent de commander une pizza sur Facebook ou vous aident à réserver vos vols et à choisir votre parfum. Demain, ils vous parleront directement dans votre salon : Google Home et ses petites sœurs vont très vite devenir un vecteur de communication incontournable pour les marques. Quel meilleur canal que le haut-lieu de l’intimité pour établir une relation de proximité avec son consommateur ?

#4 Place à la réalité augmentée

Pokemon Go l’a démocratisée, les marques l’ont récupérée : 2017 a signé les prémices de la réalité augmentée comme canal de communication. Vecteur d’émotion, créatrice d’expérience, son caractère immersif séduit les consommateurs, se partage, et saute dans la réalité pure et dure du web et des médias jusqu’à inonder l’espace public. A tel point que Snapchat en a fait une nouvelle forme d’expression publicitaire, en vendant des filtres aux marques pour des opérations de communication en grande pompe.

Le potentiel de la réalité augmentée s’affirme progressivement comme un puissant moyen d’embarquer les utilisateurs dans l’univers de la marque pour la fameuse « UX personnalisée », clé de voûte du lien émotionnel entre marque et client. Immersion, personnalisation, expérience extraordinaire : tout ce qu’il faut pour transformer un curieux en adepte.

#5 2018, la mort de la portée organique ?

2018 : l’année où la portée organique rejoindra les game boy, les walkmans et le tant regretté Snake ? Une bonne partie des stratégies de communication digitale repose aujourd’hui sur le couple « SEO pour Google – portée organique sur les réseaux sociaux ». Et demain ? RIP la portée organique. 2018 mettra un coup au portefeuille de la communication. Avec la mort annoncée du reach naturel des pages Facebook, et une concurrence presque déloyale pour apparaître dans les bonnes timelines face à la vidéo d’un chaton qui tourne en rond, quelle stratégie adopter ? On ne le dira jamais assez : du contenu de qualité qui se fraiera un chemin dans les feeds des uns et des autres, agrémenté d’une pincée de sponsorisation.

Si tous ces virages ont déjà été engagés, l’année à venir incarne leur éclosion. Une approche centrée sur le consommateur qui donne un bel élan à la communication. 2018 : l’année de la qualité ? Ça promet.